Publié dans autisme, structuration

« Les ados, c’est taboo, on en viendra tous à bout! » :-D

Avec l’arrivée de l’adolescence de nombreuses choses changent. Le scoop du jour. Loin de moi l’idée de vous faire un cours sur l’adolescence, je suis plutôt à la recherche de solutions depuis que j’ai un rebelle à la casquette Pokemon dans le salon.
Un soir de désespoir j’ai donc écumé Google images pour essayer de trouver des idées- chose difficile car il existe de moins en moins de supports au fur et a mesure que la personne grandit; toujours est il que la communication était rompue avec mon fils (monologues de jeux vidéos et onomatopées de mécontentement mis à part) et que le respect n était plus trop au rendez vous. Je suis finalement tombée sur un outil qui n’est pas forcément mis en avant concernant l’autisme mais que j’ai trouvé intéressant. Cet outil c’est la pyramide de Maslow.

Il se trouve que hiérarchiser les besoins n’est pas le point fort de mon fils et au final, je ne suis pas sure que ce soit mon point fort non plus mais merci de ne pas le dire à tout le monde ^^.

 J’ai donc décidé de mettre en œuvre une stratégie un peu particulière à savoir de réaliser ensemble chacun notre pyramide de Maslow, en mode travail à table informel, sur le canapé. Et ouais, faut bien s’adapter!^^

Voilà ce que ça donne:

Pourquoi la réaliser à deux?

Parce que c’est moins stigmatisant pour le djeuns et que ca amène tout le monde à la remise en question qui va de pair avec les changements… 

Parce que ça peut permettre au jeune de se rendre compte que finalement quasiment tous nos besoins sont les mêmes et en particulier les besoins primaires. Et que finalement ce qui change ce sont nos envies c’est-à-dire ce qui est personnel.

Dans mon cas, je souhaitais mettre en lumière le fait que les envies de mon fils ne doivent pas interférer avec mes besoins primaires, donc, vitaux. Finalement on se retrouve avec un outil qui permet de travailler la théorie de l’esprit.

Par ailleurs la pyramide de Maslow peut représenter un outil central de travail duquel découleront d autres supports. En effet toutes les catégories qui seront potentiellement à travailler sont ainsi listées et visuelles. Il s’agira juste d’isoler les points qui posent problèmes et de les identifier en discutant, afin de proposer des stratégies éducatives ou des supports réfléchis et réalisés avec le jeune.

Je pense que cet outil peut se décliner sous différentes formes et pour divers profils de personnes, autisme ou non.  Il s’agira de le simplifier au besoin pour l’adapter au niveau de compréhension de chacun. Je trouve que beaucoup d’outils sont mis en place sans qu’il n’aient de lien les uns avec les autres et que celui-ci règle bien le problème.

A vos feutres!
#rendezmoimesbesoinsprimaires

Publicités

Auteur :

Maman motivée par la force des choses. Ancienne AVS Intervenante deux heures par semaine. Passionnée. Entourée de formidables neurostars et neuromothers.

Une réaction?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s